Sephora megastore Champs-Élysées
SEPHORA MEGASTORE | CHAMPS-ÉLYSEES 1996

Dominique Mandonnaud, le fondateur de Sephora, confie à Chafik la direction de la création du mégastore Sephora des Champs-Elysées. Un temple dédié à la beauté, un écrin de lumière, de couleur, de toucher, de sonorité et de parfum qui invente l’expérience poly-sensorielle du luxe en libre-service.
 Durant sept ans, Chafik participe à l’essor mondial de Sephora.
En 2001, Chafik reçoit le Prix de l’Observeur du Design pour le concept Sephora Blanc, une parfumerie prospective et holistique, dédiée au bien-être.

« Chafik n'est pas un homme que l'on connaît, c'est un homme que l'on rencontre. Je l'ai écouté et j'ai regardé ce qu'il a fait. C'est un petit prince qui pose constamment des questions sur tout ce qui se passe dans notre monde. Il essaie de comprendre et n'accepte que ce qu'il a compris. Jusqu'à ce que vous soyez sur le chemin de sa logique, il ne laissera pas l'affaire tranquille. Chafik a une honnêteté intellectuelle exigeante et une très grande sensibilité qu'il faut rechercher. C'est un artiste qui doit être entendu et compris. La rénovation du magasin Sephora des Champs-Élysées est un exemple typique de son processus de réflexion : Chafik a contribué à un équilibre discipliné et à une harmonie de lignes. L'orgue à parfums est en corrélation avec la partie créative de sa personnalité, invoquant un mélange de sensibilité et de précision. Chafik est un designer né avant la naissance du mot ; il fait partie d’une classe particulière d'artistes, un créateur avec une compréhension globale d'un problème, qui cherche à trouver des solutions rationnelles et esthétiques. Mais peut-on définir cet artiste au sein d'une famille ? Je ne pense pas. En deux mots, je dirais simplement : Le Grand Chafik. »

Dominique Mandonnaud, fondateur de Sephora

plus de projets en Retail